Brêve histoire d'une Famille Noble de l'Orne:

les Ruault de la Bonnerie

Cette famille a été, entre autres, titulaire de la charge de lieutenant de police de la ville d'Essay, puis de celle de Gouverneur des Pages de la Duchesse Douairière d'Orléans.


Les revenus des Ruault de la Bonnerie étaient modestes; aussi Jeanne-Marie Ruault de la Bonnerie vit son éducation confiée à la maison royale de Saint-Cyr, créée par Madame de Maintenon et Louis XIV. (exposition à la Bonnerie: été 2009)


Elle devait ensuite devenir lectrice de la même Duchesse Douairière d'Orléans. (exposition été 2009, consacrée à l'aquarelliste Carmontelle, lecteur mais cette fois du Duc de Chartres, futur Philippe Égalité. Il fut surtout portraitiste de la société du Duc d'Orléans en villégiature... une mine de renseignements concernant la mode, le mobilier, les loisirs de l'époque de Madame de Pompadour à la Révolution, dessinateur, graveur, auteur dramatique et architecte paysagiste... )

Une recherche approfondie a été menée par les propriétaires: titre de noblesse, armes hsitoriées, inventaires complets, etc...

Le dernier des Ruault, propriétaire de la Bonnerie

Jean Baptiste Isidore Ruault, Lieutenant Colonel de bataillon des Chasseurs Cantabre en 1786, Maréchal de Camp Commandant à Lille en 1792 dans l'Armée du Nord, s'est illustré lors du Siège de Lille contre les troupes autrichiennes du duc de Saxe Teschen.

Avril 1793, il suivait Dumouriez, et devenait chef d'Etat Major de l'Armée de Belgique, puis passait à l'Autriche. Il termina ses jours à Gratz en 1816, sans avoir revu La Bonnerie que ses descendants ne parviendront pas à récupérer (saisie de biens aux émigrés).