Archives 2012

Presque un millier de visiteurs à la Bonnerie - Essay

Ouest France du jeudi 29 novembre 2012

 

On a frisé le millier de visiteurs à l'occasion du troisième marché de Noël et de la Sainte-Catherine organisé, le week-end dernier au manoir de la Bonnerie. Des visiteurs, notamment bon nombre d'habitants du village, ont découvert l'endroit et les vingt-cinq exposants. Ces derniers ont joué le jeu du clin d'oeil au thème retenu de la toile de Jouy, ce qui a permis d'évoquer la saison 2013.

 

Celle-ci débutera le 1 er mai avec deux expositions consacrées à la toile de Jouy, avec notamment une partie de la collection personnelle de la maison Charles Burger. Entretemps, un cours de cartonnage sera mis en place dans le cadre des Vendredis du manoir de la Bonnerie (inscriptions auprès du professeur Nathalie Villiers au 02 33 31 72 92 ou au 06 63 62 94 00).

 

Enfin, Essay accueillera un autre marché de Noël, samedi 1 er et dimanche 2 décembre, organisé par l'association Arts et Essay à la chapelle du château des Ducs d'Alençon dans la ville haute.

 

 

Merci de prendre note sur vos agendas que le prochain Marché de la Sainte Catherine au Manoir se tiendra les 23 et 24 novembre 2013 aux mêmes heures.

 

Reportage photo de la Sainte Catherine

Une bénévole de l'association des Jardins du Manoir de la Bonnerie à Essay, à l'entrée de la tente en toile de Jouy qui sera le point central du 3e marché de Noël et de la Sainte Catherine, à la fin d
Une bénévole de l'association des Jardins du Manoir de la Bonnerie à Essay, à l'entrée de la tente en toile de Jouy qui sera le point central du 3e marché de Noël et de la Sainte Catherine, à la fin de la semaine
Article du Ouest FRance du 22 Novembre 2012

Un marché de Noël sur le thème de la toile de Jouy

Samedi et dimanche, le manoir de la Bonnerie accueillera un troisième marché de Noël et de la Sainte Catherine qui prend de l'ampleur au fil des ans et dont le thème sera la toile de Jouy. Ce sera, en effet, l'occasion pour l'association de donner un avant-goût du thème de 2013 : la douceur de vivre en toile de Jouy... et d'ailleurs. Il y aura notamment, « une tente prêtée par la maison Charles Burger de Paris » qui vaut le détour et deux artistes, Félise et Perles de Jouy, venues spécialement des Yvelines.

Ceci dit, les visiteurs trouveront bien d'autres choses encore. Et, dès l'abord, trois exposants seront dans les jardins, comme l'explique Sabine Dunais, « La pépinière Jardins et Pays Sages, et Jardin d'Hôte, spécialiste dans l'art des bassins et fontaines, seront par nécessité à l'extérieur ». Il faut y adjoindre la Confrérie du boudin blanc d'Essay qui assurera la dégustation-vente de boudins et autres produits du terroir sous barnum.

Entrons maintenant, la plupart des exposants se trouvant à l'abri des frimas, comme « le très constant et apprécié producteur de champagne Leroy-Beucher, les produits d'épicerie fine de Gustave, les décors d'intérieurs de la Vie de Château ». Tous trois habitués de ce marché qui seront rejoints par de nouveaux exposants à l'instar du linge monogrammé de Graines de Bonheur, d'Anne Letellier qui fabrique des ours en tissus et des vêtements pour tous petits, ou encore de Chapeaux Branchés, « dont la présence s'imposait pour une sainte Catherine. Enfin, les visiteurs pourront découvrir la librairie Du Côté de Bellême, au stand de laquelle Laurence de Calan dédicacera son ouvrage Presbytères du Perche », et assister à des démonstrations de restauration de peinture par Florance Mougaud, de vannerie avec William Varangle, etc.

Samedi 24 novembre, à partir de 13 h, marché de la Sainte Catherine et de Noël et dimanche 25 novembre, à partir de 10 h 30, au Manoir de La Bonnerie. Pas de parking rue de La Bonnerie, sauf pour l'enlèvement des végétaux et colis lourds. Les chiens ne sont pas admis. Renseignements au 06 22 80 54 44 (www.lesjardinsdumanoirdelabonnerie.com). Entrée gratuite.

extrait carnet de presse de l'Orne en Normandie
Extrait du Carnet de Presse Automne-Hiver 2012/2013 de L'Orne en Normandie

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Extrait du Art & Décoration N°483 - Novembre/Décembre 2012
Extrait du Art & Décoration N°483 - Novembre/Décembre 2012

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Bernard Londinsky (de face) en train d'installer ses toiles au manoir de la Bonnerie à Essay.
Bernard Londinsky (de face) en train d'installer ses toiles au manoir de la Bonnerie à Essay.

Treize natures tranquilles avec Bernard Londinsky à la Bonnerie

Article Ouest France - Essay - 24 Août 2012

 

Les jardins du manoir de la Bonnerie à Essay accueillent, jusqu'au 15 septembre, une exposition de Bernard Londinsky, spécialiste de la nature morte qu'il préfère appeler « réalité silencieuse ».

Comme l'explique cet ancien graphiste, « j'ai toujours peint en parallèle de ma vie professionnelle ». Mais à l'époque, point de natures mortes, « à 20 ans, on veut être moderne et je faisais du non-figuratif ». Il va changer « après l'extraordinaire exposition Rubens et les peintres de son temps au Grand Palais » qui comprenait deux natures mortes du peintre flamand Osias Beert. Ce fut « un coup de coeur. Ça faisait vingt ans que je me cherchais et en voyant ces peintures je me suis dit que j'avais trouvé ».

Bernard Londinsky a travaillé à partir de fruits, « la nature est plus inventive que nous », et d'objets « usuels qui ont une certaine patine, des petits accidents qui montrent qu'ils ont vécu ». Cela n'a néanmoins pas été sans effort et la découverte du figuratif a demandé un réel travail à l'artiste, « j'ai lu énormément de livres sur le sujet et il m'a fallu plus d'un an pour apprendre à peindre, à poser une touche ». Et de souligner l'importance de Roland Bourigeaud, « un maître très sévère », qui lui a appris à regarder et à être très rigoureux dans la composition.

Une place au hasard.

« Quand on voit un tableau, ça a l'air d'une simplicité déconcertante mais c'est très étudié ». En effet, à la manière des artistes issus de la Renaissance, le peintre trace des lignes, des axes sur lesquels repose sa composition, « mais il ne faut pas que ça se sente ». Ceci dit, le travail lui vient plus naturellement.

Après avoir utilisé des calques pour ses premières natures mortes, aujourd'hui, « après avoir tracé les axes, je pose les objets à main levée » pour laisser une place au hasard.

Une évolution que l'on sent dans ses dernières tentatives, « les espaces sont plus grands entre les objets qui ne sont plus dans une composition classique mais ont leur vie propre ». Bernard Londinsky voudrait que le peintre s'efface derrière sa toile, « je me suis rendu compte que trop d'artistes se mettent en avant, c'est « moi je, moi je », le peintre, à la limite, on s'en moque ».

Jusqu'au 16 septembre, expositionaux Jardins de la Bonnerie à Essay. Renseignements au 06 22 80 54 44 ou sur le site http://bernardlondinsky.wordpress.com.

Exposition de Marie-Florence Duprieu

du 23 juin au 24 juillet 2012

Mise en place des dernières oeuvres de Marie-Florence Duprieu dans une salle d'exposition brillamment refaite par Sabine Dunais (à gauche)
Mise en place des dernières oeuvres de Marie-Florence Duprieu dans une salle d'exposition brillamment refaite par Sabine Dunais (à gauche)
Article du Ouest France du 06 Juillet 2012

Initiation au lavis à l'encre les samedis 7 et 14 juillet

Ce samedi 7 juillet, le manoir de la Bonnerie accueillera la première de deux démonstrations-initiations dans l'art du lavis à l'encre dans la plus pure tradition des sumi-é japonais qui seront données par Marie-Florence Duprieu dont le manoir accueille une exposition jusqu'au 24 juillet dans une salle refaite à neuf.

L'artiste a en effet mis à profit un long séjour au japon pour apprendre cette technique toute de nuances, chargée de poésie et de mystère. La peinture sur porcelaine n'a pas davantage de secret pour cette fervente de culture japonaise et de la vaisselle est également exposée. En outre, un documentaire sur le sumi-é et des photos de jardins japonais seront-ils passés en boucle dans les dépendances du manoir.

Les deux démonstrations-initiations par l'artiste des 7 et 14 juillet à 14 h 30 seront limitées à cinq participants, il est recommandé de s'inscrire à l'avance (participation 5 €/personne, incluant tout le matériel).

Manoir de la Bonnerie: ouverture les vendredis, samedis, dimanches et lundis de 14 h 30 à 18 h 30. Renseignements au 06 22 80 54 44.

Une cinquantaine d'amateurs ont pris place dans l'église d'Essay pour le concert de Fiat Cantus
Une cinquantaine d'amateurs ont pris place dans l'église d'Essay pour le concert de Fiat Cantus
Article du Ouest France du 4 Juin 2012

Moment sublime en l'église

Le concert de Fiat Cantus, dimanche 3 juin, organisé en l'église d'Essay par l'association des Jardins du Manoir de la Bonnerie du fait de la météo fut un moment que l'on n'oublie pas, tant par la qualité des interprètes que par le choix de leur répertoire, quelques-uns des plus grands compositeurs américains actuels et du siècle passé tels que Morten Lauridsen, Eric Whitacre ou Samuel Barber et Steve Dobrogrosz.

Il est à noter, parmi les prochaines activités à la Bonnerie, que le cours de peinture en trompe l'oeil n'est plus d'actualité et que le cours de taille de la fin du mois, « sera assuré, ainsi que ceux qui suivront, par le président de la Société d'Horticulture de l'Orne, Patrick Boivin », et non par M.Even comme annoncé sur la brochure.

Patrick Boivin dispensera également ses conseils en jardinage responsable, « nous sommes ambassadeur des Jardins de Noë et devons donner l'exemple », explique Sabine Dunais. Enfin, l'exposition de Marie Florence Duprieu aura bien lieu dans les écuries restaurées.

cliquez sur l'image pour l'agrandir

cliquez sur l'image pour l'agrandir