Archives 2014

Affiche 2014 des Jardins du Manoir de la Bonnerie

cliquez sur l'image pour l'agrandir

cliquez sur les images pour les agrandir

cliquez sur les images pour les agrandir

Sabine Dunais accueillait des visiteurs, dimanche, au manoir de la Bonnerie. Les jardins étaient ouverts au public une dernière fois avant leur hivernage. Le public a aussi pu acquérir les plantes issues d'éclaircissements des massifs.
Sabine Dunais accueillait des visiteurs, dimanche, au manoir de la Bonnerie. Les jardins étaient ouverts au public une dernière fois avant leur hivernage. Le public a aussi pu acquérir les plantes issues d'éclaircissements des massifs.

Les jardins de la Bonnerie ont ouvert avant l'hiver

Vente de plantes à la Bonnerie, dimanche

L'Association des jardins du Manoir de la Bonnerie organise une vente de plantes, dimanche. Comme l'explique Sabine Dunais, « tout jardin bien entretenu nécessite un éclaircissement régulier de ses massifs. Les végétaux restant en place s'épanouissent d'autant mieux, sans se concurrencer ».

On trouvera des hémérocalles de collection, des alchémilles, nepeta, etc. D'autres végétaux pourront être commandés pour être disponibles à la mi-novembre, soit en motte (petits conifères...), soit en racines nues comme des rosiers blancs buisson iceberg ou burgundy ice (violet soutenu), des framboisiers deux couleurs, etc. Il est conseillé de protéger son coffre et de venir avec des cagettes et des sacs plastiques de toutes tailles.

Dimanche 19 octobre, de 14 h à 17 h 30, manoir de la Bonnerie, 4, rue de la Bonnerie.

Entrée libre.

Renseignements au 06 22 80 54 44 ou sur le site : www.lesjardinsdumanoirdelabonnerie.com

Sabine Dunais (au fond) a présenté le thème du concert de Musicalis 61.
Sabine Dunais (au fond) a présenté le thème du concert de Musicalis 61.

Charmant voyage musical au XVIIIe siècle

Le deuxième et dernier concert « Dans l'intimité des Ruault de la Bonnerie » était proposé samedi, dans les salons du manoir de la Bonnerie. Le trio Musicalis 61 a permis au public de passer un moment magique grâce aux superbes sonorités dues aux plafonds à la française. Les jardins continuent d'accueillir des visiteurs sur rendez-vous demandés au moins 48 heures à l'avance.

Renseignements sur le site : lesjardinsdumanoirdelabonnerie.com

Le trio de musique baroque Musicalis 61 lors d'une répétition.
Le trio de musique baroque Musicalis 61 lors d'une répétition.

Un des derniers concerts au manoir de la Bonnerie

Le manoir de la Bonnerie accueillera, samedi 4 octobre, un concert d'exception de Musicalis 61. Le trio va faire voyager le public, installé dans les salons, à travers les oeuvres de grands compositeurs baroques, comme Rameau ou Geminiani, ou moins connus comme Bodin de Boismortier, Blavet ou Corrette. Le point commun de ces compositeurs est qu'ils ont pu être joués au même endroit et écoutés par les Ruault de la Bonnerie, que Sabine Dunais s'est attachée à redécouvrir. Ce sera une des toutes dernières occasions d'entendre un concert en cet endroit et de visiter les jardins qui seront ouverts dès 14 h. Enfin, profitant du début de l'automne, la propriétaire entreprend d'éclaircir certains de ses massifs et de diviser une partie de sa collection d'hémérocalles. Les personnes intéressées par ces plantes sont invitées à la contacter. Samedi 4 octobre, à 15 h 30, dans les salons du manoir de la Bonnerie. Renseignements au 06 22 80 54 44 ou sur le site www.lesjardinsdumanoirdelabonnerie.com

Sabine Dunais accueillait les visiteurs dans les jardins, dimanche après-midi.
Sabine Dunais accueillait les visiteurs dans les jardins, dimanche après-midi.

Concert baroque à la Bonnerie le 4 octobre

Les visiteurs venus samedi et dimanche, à l'occasion des Journées du patrimoine, ont pu découvrir le manoir de la Bonnerie qui ouvrait ses jardins et expositions, et le site du château des Ducs d'Alençon. Plusieurs dizaines de voitures anciennes étaient aussi présentées, dimanche, successivement place Valazé puis rue de la Bonnerie.

Prochain rendez-vous à la Bonnerie, le concert de musique baroque qui sera donné par Musicalis 61 le samedi 4 octobre, à 15 h 30, dans les salons du manoir. Le trio jouera des pièces musicales de Rameau ou Geminiani qui auraient pu être entendues au même endroit, à l'époque des Ruault de la Bonnerie.

Les joueurs de cuivres de l'école de musique de L'Aigle ont enchanté le théâtre de verdure de la Bonnerie
Les joueurs de cuivres de l'école de musique de L'Aigle ont enchanté le théâtre de verdure de la Bonnerie

Encore trois rendez-vous au manoir de la Bonnerie

Le mois d'août s'est conclu en beauté, dimanche, à la Bonnerie avec les plantes des Bruyères de La Ferté-Vidame et surtout le concert de cuivres donnés dans le théâtre de verdure par les élèves et professeurs de l'école de musique de L'Aigle. Il ne reste plus désormais que trois occasions de visiter les jardins du manoir avant le départ de l'actuelle propriétaire et la probable fermeture au public.

Le cours de taille de fruitiers à noyaux par Patrick Boivin, président de la SHO, aura lieu le samedi 13 septembre de 10 h à 12 h. Viendront ensuite les Journées du patrimoine les 20 et 21 septembre, de 14 h 30 à 18 h 30, avec visites guidées par Sabine Dunais à 15 h, 16 h et 17 h. Enfin, samedi 4 octobre à 15 h 30, un concert baroque viendra clore l'aventure de l'association des Jardins du manoir de la Bonnerie.

Ce dernier concert sera donné dans les salons avec un nombre de places très limité. Il évoquera, pour la seconde fois cette année, l'intimité des Ruault de la Bonnerie à travers un répertoire comprenant Boismortier, Telemann, Blavet, etc. et sera joué par Brigitte Geitz au violoncelle, Françoise Marzorati à la flûte traversière et Catherine Meuret à l'Epinette. Réservations obligatoires.

Renseignements sur le site : www.lesjardinsdumanoirdelabonnerie.com

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Accrochage du monumental Robichon de Jean-Louis Sauvat, l'une des pièces maîtresses des expositions, le 31 août, au manoir de la Bonnerie.
Accrochage du monumental Robichon de Jean-Louis Sauvat, l'une des pièces maîtresses des expositions, le 31 août, au manoir de la Bonnerie.

Trois expositions et un concert en août à la Bonnerie

Cette deuxième partie du mois d'août va être l'apothéose d'une année riche en événements, au manoir de la Bonnerie, avec trois expositions et un concert.

Concernant les premières, Sabine Dunais a, comme elle le dit, « ramené Robichon à Essay ». En effet, une salle du manoir accueille une exposition d'oeuvres de Jean-Louis Sauvat, l'un des plus grands spécialistes actuels de l'art équestre, qui a spécialement dessiné pour l'occasion un portrait à cheval de François Robichon de La Guérinière.

Le cheval en bonne place

Ce dernier, né à Essay en 1688, est considéré comme « le fondateur de l'équitation des temps modernes », en France, mais aussi en Europe. Officiant dans le manège royal des Tuileries à Paris, il a tout à la fois simplifié les moyens de dressage du cheval, défini son exact équilibre et enseigné la rectitude de la position de son cavalier. On lui doit, notamment, « l'épaule en dedans et la descente de main », deux leçons capitales dans la mise en condition d'un cheval.

Quant à Jean-Louis Sauvat, on le retrouve également à Versailles, qui accueille ses fresques en bois dans le cadre magnifique de l'Académie équestre, mais également au Château des lumières de Lunéville et à Deauville. Ce qui montre « l'honneur qu'il nous fait en exposant à la Bonnerie ».

Autre exposition, celle des peintures, pastels et encres de Jeanne Saint-Chéron, une « artiste fascinée par la puissance explosive et l'élégance raffinée du cheval ». Ces deux expositions, organisées dans le cadre des Jeux équestres mondiaux, seront visibles du 15 au 31 août.

Le 31 août, une belle journée

La troisième, une exposition-vente de végétaux par les pépinières des Bruyères de La Ferté-Vidame, aura lieu le dimanche 31 août, de 14 h 30 à 18 h 30.

Dernier événement du mois d'août, un concert qui sera donné le dimanche 31 août, à 17 h, par « trente à quarante élèves et professeurs de l'école de musique de la ville de L'Aigle », l'un d'entre-eux étant également trompettiste à la musique de la Garde républicaine de Paris.

Le concert, qui sera donné dans le théâtre de verdure (avec possibilité de replis à l'église en cas de mauvais temps), « comportera des compositions équestres et des oeuvres en harmonie avec les jardins à la française des XVIIe et XVIIIe siècles ».

Renseignements, par courriel, à sdunais@orange.fr ou sur le site www.lesjardinsdumanoirdelabonnerie.com.

Yanik Pen'Du avec l'une de ses oeuvres
Yanik Pen'Du avec l'une de ses oeuvres

Exposition et causerie au manoir de la Bonnerie

Deux rendez-vous sont fixés au public au manoir de la Bonnerie : une exposition et une causerie. La première dans le cadre des Jeux équestres mondiaux, présente les oeuvres de Yanik Pen'Du, artiste breton. Bien sûr, le cheval est sa passion et couvre les murs des dépendances de la Bonnerie, ou bien rythme les jardins mis à sa disposition jusqu'au 12 août seulement, avant que ne lui succèdent Jean-Louis Sauvat et Élisabeth Saint-Chéron jusqu'à la fin du mois.

Quant à la causerie, elle se déroule ce dimanche 10 août à 15 h 30. Chantal Leroy évoquera La Comtesse de Ségur gourmande à travers l'évocation de goûters, cueillettes et autres pique-niques. Une évocation qui ne pourra se terminer que par un goûter.

Exposition de Yanik Pen'Du jusqu'au 12 août
Exposition de Yanik Pen'Du jusqu'au 12 août

cliquez sur l'image pour les agrandir

cliquez sur les images pour les agrandir

Magazine Côté Ouest de Juin-Juillet 2014 N°112
Magazine Côté Ouest de Juin-Juillet 2014 N°112

cliquez sur l'image pour les agrandir

cliquez sur les images pour les agrandir

Art de Vivre dans l'Orne en Normandie N°4 20214 page 24
Art de Vivre dans l'Orne en Normandie N°4 20214 page 24

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Sabine Dunais au travail dans les jardins du manoir de la Bonnerie qu'elle a transformés, au fil des années, en une véritable symphonie de couleurs
Sabine Dunais au travail dans les jardins du manoir de la Bonnerie qu'elle a transformés, au fil des années, en une véritable symphonie de couleurs

«La Bonnerie m'a demandé de tirer le maximum de moi-même»

 

Après quatorze années à Essay, Sabine Dunais a décidé de quitter le manoir de la Bonnerie où elle est arrivée en 2000, le jour de la Sainte-Bienvenue. Sa dernière saison (lire ci-dessous) sera comme le finale de cette symphonie de couleurs qu'elle a créée au coeur du village et a contribué à mettre en valeur.

Une décision qui n'a pas été prise de gaîté de coeur : « Créer ces jardins a été un engagement, presque un sacerdoce. Il a fallu se priver d'autres choses ». Mais le résultat est là et les jardins regorgent de végétaux rares : arbre mouchoir, cryptomerias, rosiers lianes de toute beauté. Pour la créatrice, ils vont être difficiles à quitter, « ce sont un peu mes enfants ».

« Je suis allée au bout »

Mais comme l'explique Sabine Dunais, « je suis allée presque au bout de ce que je pouvais faire. Le jardin est mature et il n'y a plus rien à restaurer dans la maison ».

Un point cependant peut encore être approfondi, l'histoire des Ruault de la Bonnerie, anciens propriétaires des lieux. « J'ai fait des trouvailles aux archives mais je ne suis pas chartiste. » Elle espère que des chercheurs prendront un jour le relais.

Pendant tout ce temps, « le stress était énorme et avec les années, je le sens d'avantage ». Moteur de l'association des jardins de la Bonnerie, Sabine Dunais regrette de ne pas avoir eu assez de bénévoles à ses côtés.

De fait, ceux qui étaient là, « Jacqueline, Jean-Paul, Daniel, entre autres, ont extrêmement donné ». Et de tirer son chapeau à Christophe de Balorre qui « nous a vraiment encouragés par son regard bienveillant ».

Sabine conclut : « Je me suis défoncée pour cette maison et elle me l'a bien rendue. Elle m'a propulsée, m'a demandé de tirer le maximum de moi-même ».

Robichon de la Guérinière par le peintre Jean-Louis Sauvat
Robichon de la Guérinière par le peintre Jean-Louis Sauvat

Un feu d'artifice d'animations et d'expositions pour la dernière saison

 

Ouverture ce samedi

<pL'année 2014 sur le thème du cheval sera le chant du cygne de l'association des Jardins du manoir de la Bonnerie. Un programme dense d'événements commencent dès ce samedi 24 mai, date d'ouverture des jardins.

« Nous avons reçu le label des Jeux équestres mondiaux » dit Sabine Dunais. On y trouvera des expositions comme celle de Jean-Louis Sauvat, un des plus célèbres peintres de chevaux qui a redécoré le manège de Versailles. Une conférence sur les haras et un concert de quelque 40 musiciens aiglons dans le théâtre de verdure compléteront ce thème.

Le manoir accueillera aussi deux évocations musicales « dans l'intimité des Ruault de la Bonnerie ». De cette famille, une exposition présente nombre de documents, sceaux, armoiries tout au long de la saison.

D'autres manifestations enrichiront cette année, notamment des activités liées aux jardins : exposition-vente de végétaux, cours de taille, causerie...

Autant de raisons de venir visiter les lieux.

Jeux équestres mondiaux

Du 24 mai au 31 août : exposition La gendarmerie à cheval d'Essay. Du 24 mai au 26 juin : photographies des haras de Normandie d'Olivier Houdart.

Samedi 7 juin : conférence-projection de Pierre Champion sur les haras de Normandie. Du 28 juin au 13 juillet : exposition des peintures de Mélanie Vallet.

Du 30 juillet au 12 août : exposition de Yanik Pen'Du (peintre, graveur, sculpteur). Du 15 au 31 août : exposition des dessins de Jean-Louis Sauvat et des peintures, pastels et encres de Jeanne Saint-Chéron. Dimanche 31 août : concert des élèves et professeurs de cuivres de l'école de musique de L'Aigle.

Les concerts

Samedi 14 juin : clavecin par Jean-Patrice Brosse. Samedi 4 octobre trio baroque Brigitte Geitz (violoncelle), Françoise Marzorati (flûte traversière) et Catherine Meuret (épinette).

Nombre de places limité, réservations par courrier accompagnées d'un chèque de 20 € et d'une enveloppe timbrée à votre adresse pour l'un et l'autre concerts.

Autres expositions

Du 24 mai au 31 août : les Ruault de la Bonnerie. Du 24 mai au 1er juin : huiles, pastels et aquarelles de Danielle Rafin. Du 3 au 25 juin : collages Hue Dada de Katherine Dara. Du 28 juin au 27 juillet : le Point de Beauvais mis en scène par David Basello et Isabelle Trombini. Du 14 au 27 juillet : peintures collages et photographies de Sonia Meunier.

Concernant les jardins

Samedi 31 mai : exposition-vente de végétaux. Samedi 28 juin : cours de taille en vert des fruitiers à pépins, par Patrick Boivin de la SHO. Dimanche 30 août : causerie sur la Comtesse de Ségur gourmande avec Chantal Leroy. Dimanche 31 août : exposition-vente de végétaux. Samedi 13 septembre : cours de taille des fruitiers à noyaux, par Patrick Boivin. Les 20 et 21 septembre : Journées du patrimoine.

Jardins du manoir de la Bonnerie, 4, rue de la Bonnerie à Essay. Ouverture du 24 mai au 31 août les samedis, dimanches et jours fériés, de 14 h 30 à 18 h 30.

Tarifs : carte d'abonnement 14 €, visite commentée 8,50 €, visite libre 6,50 €, de 6 à 14 ans 3,50 €, moins de six ans gratuit.

Renseignements au 06 22 80 54 44, par courriel à sdunais@orange.fr ou sur le site : lesjardinsdumanoirdelabonnerie.com

Katherine Dara installe ses collages dans l'une des dépendances du manoir.
Katherine Dara installe ses collages dans l'une des dépendances du manoir.

Collages, conférence et clavecin à la Bonnerie

 

Jusqu'au 25 juin, le manoir de la Bonnerie accueille une nouvelle exposition. « Hue dada », un ensemble de collages réalisés par Katherine Dara, succède aux oeuvres de Danielle Rafin.

D'origine bruxelloise, l'artiste sait mêler dans un ensemble harmonieux les univers les plus divers, à commencer par les chevaux en cette année des jeux équestres mondiaux, pour le plus grand plaisir des yeux.

Autre raison de se rendre à la Bonnerie ce samedi, la conférence projection donnée à 17 h par Pierre Champion, à partir de son ouvrage Les Haras de Normandie qui sera également dédicacé.

Enfin, les réservations sont toujours ouvertes pour le concert de clavecin « Dans l'intimité des Ruault de la Bonnerie » le samedi 14 juin à 18 h 30 par Jean-Patrice Brosse. Nombre de places limité, réservations par courrier (Jardins du manoir de la Bonnerie, 4, rue de la Bonnerie, 61500 Essay) accompagné d'un chèque de 20 € et d'une enveloppe timbrée à votre adresse.

Renseignements au 06 22 80 54 44, par courriel à sdunais@orange.fr ou sur le site lesjardinsdumanoirdelabonnerie. com

Jean-Patrice Brosse, claveciniste
Jean-Patrice Brosse, claveciniste

Concert de clavecin au manoir de la Bonnerie

 

Le manoir de la Bonnerie accueille samedi Jean-Patrice Brosse, un musicien de renommée internationale. Considéré comme l'un des meilleurs clavecinistes et organistes français, il donnera un concert de clavecin sur le thème « Dans l'intimité des Ruault de la Bonnerie ». Au programme : Couperin, Duphly, Balbastre...

Jean-Patrice Brosse a étudié parallèlement l'architecture et la musique aux Beaux-Arts de Paris, aux conservatoires du Mans et de Paris et à l'académie Chigiana de Sienne. Concertiste, il a joué dans les plus grands festivals aussi bien en Europe qu'en Amérique et en Orient, et il compte à son actif une soixantaine de disques en soliste. L'artiste a approfondi le répertoire classique mais ne néglige pas pour autant les répertoires romantique et contemporain. Jean-Patrice Brosse est directeur artistique du Festival du Comminges.

Voilà l'occasion de savourer son talent dans cet écrin de fleurs et de verdure qu'est le manoir de la Bonnerie.

Samedi 14 juin, à 18 h 30, manoir de la Bonnerie. Concert, accès aux jardins et aux expositions : 20 €. Réservation au 06 22 80 54 44.

Le public de la Bonnerie est sous le charme de la virtuosité du claveciniste Jean-Patrice Brosse
Le public de la Bonnerie est sous le charme de la virtuosité du claveciniste Jean-Patrice Brosse

Jean-Patrice Brosse a conquis le public de la Bonnerie

 

Il ne restait pas une place de libre, samedi, dans les salons de la Bonnerie à l'occasion du concert Dans l'intimité des Ruault de la Bonnerie donné par Jean-Patrice Brosse, virtuose du clavecin. Il a partagé ses connaissances encyclopédiques de la musique avec son public, conquis.

Par ailleurs, le manoir accueille jusqu'au 25 juin l'exposition des collages de Katherine Dara et jusqu'au 26, celle des photographies d'Oliver Houdart. Le samedi 28 juin, enfin, Patrick Boivins, président de la société horticole de l'Orne, donnera un cours de taille en vert des fruitiers à pépins.

Renseignements au 06 22 80 54 44, par courriel à sdunais@orange.fr ou sur le site www.lesjardinsdumanoirdelabonnerie.com.